LA PAGE BLANCHE (48 x 18 pcs)

art croissance lise fortin

J’ai toujours aimé la page blanche
Cette toile de mes rêves
Ouverte à mes mouvements
À tout instant !

Elle est femme, féconde
Elle supporte tous mes élans
Elle me prend délicieusement
M’invite toujours délicatement
Par elle je suis nourrie
Car elle maîtrise tous mes comment

Et c’est seulement à la toute fin
Lorsqu’elle a perdu tous ses blancs
Qu’elle me convie, jamais en vain,
À murmurer mon doux refrain
Sur ses autres voies lactées

Je comprends alors
Mon si fort penchant
Pour ces grands espaces
Tendres et francs
Si intimement teintés de blanc

Lise Fortin
Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s