Quel est mon  »prochain pas » à faire ?

QUEL EST MON  »PROCHAIN PAS » À FAIRE ?
Une question qu’on se pose, tous !
Pour connaître le prochain pas à faire, il faut prendre le temps de se situer; dans l’aujourd’hui, dans nos besoins, dans nos aspirations, dans nos limites aussi.
Ce schéma (partie d’en haut) exprime bien la difficulté qu’apportent nos  réflexes de dévalorisation ou de survalorisation. Dans les 2 cas, étant mal situé dans notre tête, on ne pourra pas avancer. On a tous ces schémas en nous. Mésestime de certaines aptitudes, surestime de certaines autres et aussi bien sûr, en certains aspects de nous, un regard plus juste; le meilleur des guides.
EN ART, je ne me croyais pas assez compétente, donc résistance à enseigner (alors que je suis vraiment pédagogue). Quelqu’un m’a finalement convaincue de lui enseigner, j’ai essayé et compris que j’avais bien de l’avance sur les débutants et en plus, j’aimais ça ! Plus de 40 ans déjà…
EN RELATION D’AIDE j’ai suivi 3 fois le cours de débutant, jusqu’à ce qu’une formatrice me dise, taquine: ‘‘Oh, on a une abonnée ici au cours de débutant ». Surprise, je me suis alors questionnée sur ma résistance à avancer, faire le pas suivant. J’ai dû me réconcilier avec ‘l’image’ de l’aidante, pour constater que j’étais restée dans l’image de moi fragile de l’enfance. Je suis donc passée aux pas suivantes; année  2, 3, 4, plus diplôme ! Et bonheurs supplémentaires. 30 ans déjà…
EN COMMUNICATION, avec des personnes difficiles, j’ai constaté que j’étais moins compétente que je pensais. Constater, se réajuster, faire le prochain pas; je me suis offert des formations en CNV (Communication Non Violente Encore un magnifique cadeau que je me suis offert. 
Constamment, je dois ajuster mon image de moi, pour vivre en harmonie avec ce que je suis vraiment.
En plus, en moins, ou autrement.
En plus = Plus de compétence, de conscience, de nouvelles aspirations.
Autrement = Mes besoins, mes goûts, ma réalité ont changé.
En moins = J’ai peut-être moins d’énergie, une maladie, un handicap. Je traverse une épreuve. Je suis devenu parent, proche-aidant.. Je ne peux plus investir comme avant, mais je peux le faire autrement ! Ce sera en mieux, si je reconnais ma situation, pour faire le bon   »prochain pas ».
Je vous souhaite de prendre ce temps de réflexion, et d’accueillir tout ce que vous êtes, avec amour, justice et bienveillance.
Lise Fortin
Auteure de : RiSQUER SA VIE À LA VIVRE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s