Cauchemar Huile sur toile 30 x 24 pcs

art lise fortin croissance

CAUCHEMAR !
Je suis agressée en tout moi
Hébétée, sans défense
Devant ce Dieu qui veut mon silence
Et méprise ma parole vivante

Il juge et foudroie
Du haut de son pouvoir
Ma tendre et naïve ignorance
D’enfant pure et franche

Ton courroux consume mon espérance
Ta tempête tue ma flamme naissance
De toutes parts, la vie est agressante
Je ne peux ni fuir, ni rester vivante

Mes intuitions, niées par tes paroles blessantes
S’autodétruisent à mesure qu’elles se présentent
« Dieu ne parle pas aux petites filles » disais-tu
Du haut de ta mâle certitude

Ma mémoire, Curé de Misère, me redonne ton visage infâme
Et c’est du tréfonds de mon âme
Que je témoigne et me libère
De cette menace infernale qui a consumé mon innocence

J’ai fait ton portrait et repris mon visage, cauchemar de mon enfance
Femme je suis, bénie par le simple fait d’être en vie
Que ton Dieu me pardonne de ne pas pouvoir l’aimer
Il a trop souvent ton visage et garde le mien occulté

Le chemin de l’amour est à réinventer
Hommes et femmes conciliés.

Dieu parle à tous, n’en déplaise
À ceux qui ne peuvent pas l’entendre
Et prétendent du haut de leur chaire
Connaître la place de celles qu’ils font taire.

Lise Fortin
Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s